L’otiorhynque

L’otiorhynque

A part quelques feuilles rongées, l’otiorhynque adulte ne cause pas beaucoup de dégâts dans le jardin. Ce qui n’est pas du tout vrai pour les larves. Les femelles de l’otiorhynque n’ont pas besoin de s’accoupler pour pondre et peuvent déposer jusqu’à 500 oeufs, dispersés dans le sol. En été, les larves commencent leur trajet ravageur, d’abord par les petites racines, et au fur et à mesure de leur croissance, elles s’attaquent aussi à des racines de plus en plus grosses, voire au collet des racines.

Une fois qu’elles se sont installées sur vos ifs ou vos rhododendrons, c’est la porte ouverte à tous les dégâts. Elles ne se limitent d’ailleurs pas aux arbustes, elles rongent également les racines de toutes sortes de plantes vivaces, telles que Heuchera, Tiarella, Sedum… Le nom commun de ce coléoptère qui appartient à la famille des charançons est l’otiorhynque sillonné. Les larves de l’otiorhynque sont un vrai cauchemar pour le jardinier. Elles n’ont d’ailleurs pas l’air très appétissantes: elles ressemblent un peu aux vers blancs, mais en petit: 1 cm de long, corps recourbé, de couleur blanc crème avec une tête orangé-brun et dépourvu de pattes. Les premiers signes de leur appétit vorace sont un jaunissement des feuilles et un dépérissement. Si vous ne réagissez pas rapidement, la haie et l’arbuste que vous aurez entretenus durant des années seront fortement atteints.

“Si les feuilles de votre Bergenia ou de vos primevères (Primula) présentent beaucoup de morsures, tenez-vous sur vos gardes: c’est l’otiorhynque qui est passé à l’attaque!”

Cycle de vie

Dès qu’il fait suffisamment chaud au printemps, les larves présents dans le sol forment un cocon. Vers la fin mai, les premiers adultes apparaissent. L’otiorhynque peut pondre environ 500 œufs. Comme il vit assez longtemps, il peut continuer à pondre jusqu’à la fin de l’été. En été, les larves commencent à grignoter les jeunes racines. Au fur et à mesure de leur croissance, elles se nourrissent, jusqu’en automne, de racines de plus en plus grosses pour finalement s’attaquer aussi aux collets. L’otiorhynque hiberne à l’état de larve dans le sol ou dans le terreau de plantes d’orangerie et de plantes en bacs. Les plantes qui passent l’hiver en serre sont particulièrement sensibles et risquent d’être affectées plus tôt que celles en pleine terre.

Le saviez-vous ?

Quelles sont les plantes préférées de la larve de l’otiorhynque? Malheureusement, la liste est longue…

  • Au jardin d’ornement: rosiers, hortensias, rhododendrons, ifs, Viburnum, Camélia, Skimmia, primevères (Primula), Heuchera, Tiarella, Sedum, …
  • Plantes d’orangerie en pots: oliviers, figuiers, fuchsias, citronniers, …
  • Au jardin fruitier: fraisiers, mûriers, myrtilliers, vignes, figuiers, framboisiers, …

 

DCM Kraussi-Guard®

Heureusement, Steinernema kraussei, un vers microscopique qui tue les insectes, est efficace contre les larves de l’otiorhynque. Il pénètre les orifices naturels des larves et les infecte avec des bactéries qui endorment et tuent l’insecte. Dans le sol, les nématodes se nourrissent alors de la larve morte. Bien que cela ne semble pas très appétissant, il s’agit d’un moyen très efficace et respectueux de l’environnement pour vous débarrasser des larves voraces de l’otiorhynque. De plus, il est inoffensif pour les autres animaux du jardin qui mangent les larves, tels que les taupes.

Utilisation

Avec une boîte prépayée DCM Kraussi-Guard®, vous commandez non moins de 5 ou 50 millions de nématodes, ce qui suffit pour 10 à 100 m². Plus il est facile pour les nématodes de pénétrer dans le sol, plus ils sont efficaces. Enlevez donc les feuilles et débris végétaux dans la zone où les larves sont actives. Attendez que la température du sol soit d’au moins 6 °C. Dissolvez le contenu complet de l’emballage dans de l’eau et versez la solution dans un arrosoir. Complétez avec de l’eau jusqu’à ce que vous obteniez 10 litres pour 10 m². Remuez régulièrement pendant l’application pour éviter que les nématodes ne se déposent sur le fond de l’arrosoir. Choisissez une journée couverte ou pluvieuse pour appliquer la solution. Après avoir humidifié le sol, arrosez-le avec cette solution et gardez-le humide pendant quelques semaines après le traitement. La meilleure période pour combattre les larves de l’otiorhynque est août-septembre et, en deuxième lieu, avril-mai, lorsque les jeunes larves sensibles se déplacent juste en dessous de la surface du sol.

“Rempotez vos plantes en bacs tous les 2 ans et vérifiez régulièrement que les larves n’ont pas envahi le terreau - le danger peut également s’y cacher.”