Aménagement

L’importance d’une bonne rotation des cultures

Dès que vous avez trouvé l’emplacement approprié pour votre potager et que la fertilité biologique du sol est restaurée, vous pourrez donner un coup de pouce à la nature en appliquant le principe de la rotation des cultures.

Pour garantir une bonne rotation des cultures, procédez de la manière suivante:

Divisez votre potager en au moins 4 parties et plantez chaque année une espèce différente sur chaque parcelle.

Les 4 groupes de plantes et leurs caractéristiques sont:

  • Légumineuses (p.ex. pois, pois mange-tout et tous les types d’haricots). Elles absorbent l’azote (N) de l’air pour le fixer dans le sol par leurs racines.
  • Légumes fruits (p.ex. pommes de terre, choux, tomates, poivrons, concombres, potirons, choux-raves et aubergines). Ils ont de grands besoins en éléments nutritifs, particulièrement en potassium (potassium, K).
  • Légumes feuilles (p.ex. laitues, céleri, épinards et scarole). Ils enlèvent surtout de l’azote (N) au sol. Ils couvrent le sol relativement bien et le protègent ainsi contre les semences de mauvaises herbes emportées par le vent.
  • Légumes racines (p.ex. carottes, céleri-rave, chicons, raifort, panais). Ils s’enracinent profondément et favorisent ainsi une bonne structure du sol.

Quelques bons exemples de rotation de cultures:

La rotation des cultures peut être appliquée en fonction de:

  • la structure: la culture d’oignons va détériorer la structure du sol, parce qu’il s’agit de légumes à enracinement superficiel. Pour améliorer la structure, vous pouvez alterner sur la même parcelle avec des légumes à enracinement profond (p.ex. des carottes) l’année suivante.
  • la nourriture: après avoir cultivé des pois, le sol est riche en azote. Il est donc recommandé d’alterner ensuite avec des légumes à besoin élevé en azote (p.ex. toutes sortes de laitues et choux).
  • des mauvaises herbes: il convient d’alterner les plantes couvre-sol telles que les potirons et les laitues avec des espèces qui poussent en hauteur (p.ex. oignon, poireau et échalote).
  • des maladies et moisissures: cultiver les mêmes fruits sur la même parcelle année après année revient à chercher les difficultés. En alternant tout simplement les groupes de plantes, beaucoup de maladies et ravageurs peuvent être évités. Si vous vous attendez malgré tout à des problèmes (p.ex. infestation de mouche de l’oignon) dans certaines cultures (p.ex. oignons) et si vous ne voulez pas avoir recours aux produits chimiques, le DCM Vitasilica® peut être la solution.

Trouvez un point de vente près de chez vous

DCM Newsletter

Inscrivez-vous au bulletin d'info!